La définition de m-commerce


m-commerce ou mobile commerce a pour but d'acheter ou de commercialiser à travers les nouvelles technologies sans fil (smartphone, téléphone portable, tablette tactile...).

D'après l’Observatoire des Nouvelles Tendances de Consommation de CCM Benchmark, 12 % des personnes ayant déjà acheté sur internet ont déjà acheté un bien ou un voyage directement à partir de leur téléphone mobile. En France, ce sont ainsi 3 millions de personnes qui ont été séduites par le « m-commerce » (téléchargements d’applications mobiles exclus).

Les mobinautes ont d’abord tendance à commencer l’achat sur mobile avec des biens simples et peu chers comme les biens culturels (livres, CD, etc.) ou en achetant des billets de train. Il y a quelques années, c’était avec ces mêmes produits que les Français s’étaient familiarisés au commerce sur Internet. Le prêt-à-porter se vend déjà très bien sur mobile alors qu’il aura fallu attendre 2005 pour que les ventes sur Internet explosent dans ce domaine. Le concept des ventes privées fondé sur la réactivité du consommateur explique cette très bonne performance sur mobile. Les e-mailings et alertes directement visibles sur le téléphone mobile contribuent encore plus que pour l’internet classique aux achats d’impulsion. Là où le commerce sur internet permet d’acheter 24h/24. Le m-commerce permet d’acheter de n’importe où !

Les motivations à l’achat sur mobile sont assez différentes de l’eCommerce car elles se focalisent sur le contexte. 42 % des acheteurs sur mobile ont choisi de passer par leur téléphone car ils ne disposaient pas d’un autre mode d’accès à Internet. A la plage, à la campagne,  chez des proches, les accès à Internet sont souvent compliqués voire inexistants. Lorsqu’une newsletter annonce une vente flash exceptionnelle le smartphone devient la solution idéale.

L’évolution du m-commerce dépendra principalement de la propension des sites d’e-commerce à mettre en place une véritable stratégie tournée vers les mobiles. Au premier 2011, seuls 22 % des sites d’e-commerce avaient mis en place au moins un site ou application mobile de paiement. Ces optimisations techniques sont un pré-requis pour que les ventes s’envolent.

Depuis 2013, les chiffres clés d’adhésion aux applications m-commerce ont nettement évolué ce qui est positif pour l'e-commerce. Facebook ou le f-commerce y participe à travers ses applications ou pages Facebook. Le m-commerce est signe de sécurité et sérieux avec l'approbation de Paypal.